Max Verstappen et ses critiques sur les freins lors de la victoire au Grand Prix d’Austin

Max Verstappen et ses critiques sur les freins lors de la victoire au Grand Prix d’Austin
Max Verstappen (foto ANSA)

Les grands champions sportifs sont souvent reconnus pour leur quête de la perfection, et Max Verstappen ne fait pas exception à cette règle. Cette année, le pilote néerlandais a remporté 15 des 18 courses auxquelles il a participé, au volant de la RB19, une des monoplaces les plus impressionnantes de l’histoire de la Formule 1. Cependant, lors du Grand Prix d’Austin, Verstappen a fait parler de lui non seulement pour ses performances impressionnantes, mais aussi pour ses critiques virulentes concernant les freins de sa voiture.

Des critiques sur les freins en dépit de la victoire

Lors des interviews post-course, le numéro 1 de l’équipe Red Bull a confirmé avoir rencontré des difficultés lors des freinages exigeants qui caractérisent le circuit du Circuit of the Americas (COTA). Au cœur de l’action, lorsque Lando Norris et Lewis Hamilton semblaient tous deux menacer le succès de Verstappen, c’est son équipe en coulisses qui a dû encaisser ses vives récriminations. Les premières critiques ont fusé lors du 34e tour. Le champion du monde s’est ouvert à la radio envers son équipe en s’écriant : « Ragazzi, ces freins sont nuls comparés à hier. Quelle m*rde ! ».

Max Verstappen: des échanges houleux avec Gianpiero Lambiase

Verstappen a multiplié les échanges tendus avec son ingénieur, Gianpiero Lambiase, tout au long de la course. Quelques tours plus tard, Lambiase a informé Verstappen de son ralentissement par rapport à son coéquipier, Sergio Perez. La réponse cinglante du jeune pilote de 26 ans n’a pas tardé : « Je sais, mes freins sont nuls ». Lambiase, habitué aux réactions enflammées de son pilote, a répondu sobrement : « Je sais, c’était juste une information ».

Max Verstappen: une explosion de colère en fin de course

Cependant, en fin de course, Lambiase a de nouveau été la cible d’une explosion de colère de Verstappen. En effet, Lambiase informait la star de Red Bull de la tentative de remontée de Lewis Hamilton. Une mise à jour sur l’écart avec l’Anglais qui est malheureusement arrivée aux oreilles de Max au pire moment : pendant un freinage. La réponse de Verstappen a été immédiate et typique de lui : « Ne me parle pas en pleine action de freinage, bon sang ! ».

La victoire malgré les échanges passionnés

Malgré ces échanges passionnés, Verstappen a finalement remporté sa 50e victoire en Formule 1, toutes obtenues avec Lambiase à ses côtés dans la cabine de contrôle. Un partenariat qui fonctionne parfaitement, malgré quelques dérapages verbaux.

Conclusion

Max Verstappen est un compétiteur acharné et perfectionniste, ce qui l’a conduit à de nombreuses victoires en Formule 1. Ses critiques sur les freins lors du Grand Prix d’Austin montrent à quel point il exige l’excellence, même dans les situations les plus tendues. La relation entre Verstappen et son ingénieur Lambiase est marquée par des échanges passionnés, mais cela n’a pas empêché le pilote néerlandais de décrocher une nouvelle victoire mémorable. Sa détermination et son talent font de lui un des grands champions de la Formule 1, quelles que soient les difficultés rencontrées en piste.