Énergie Solaire et Aventure: Le Voyage Épique du Terren

Énergie Solaire et Aventure: Le Voyage Épique du Terren
Terren 

L’industrie automobile a toujours trouvé un terrain fertile dans les défis géographiques et altimétriques pour tester l’ingénierie et l’innovation de ses véhicules. Le dernier exploit qui a retenu l’attention de l’industrie a été réalisé par l’entreprise suisse Gebrüder Weiss, qui a établi un nouveau record d’altitude pour un véhicule électrique.

Le protagoniste d’une entreprise audacieuse

Le théâtre de cette entreprise a été l’Ojos del Salado, le plus haut volcan actif du monde, qui se dresse fièrement dans la cordillère des Andes, au Chili. Ce colosse naturel n’est pas étranger à de tels exploits, ayant déjà vu la Porsche 911 et la Mercedes. Les Unimog, tous deux équipés de moteurs à combustion interne, atteignent des altitudes élevées. Cette fois, c’était au tour du Terren, un véhicule qui a littéralement gravi les hauteurs, se dirigeant vers la crête ouest du géant chilien et atteignant l’altitude impressionnante de 6 500 mètres.

The Terren : une voiture presque de série

Le Terren n’est pas un prototype loin d’être produit en série, mais un véhicule proche de la série, dérivé du camion polyvalent Aebi VT450 Vario, fourni par Aebi Schmidt, connu pour ses machines agricoles et ses équipements lourds. Ce véhicule était équipé de roues arrière directrices pour mieux affronter les terrains inhospitaliers et s’est avéré capable de gérer des conditions d’altitude difficiles. Malgré l’altitude élevée atteinte, le Terren est alimenté par une batterie de 90 kWh qui garantit une autonomie jusqu’à 200 km, tandis que dans la version standard, il pourrait être implémenté avec une batterie de 140 kWh pour augmenter encore l’autonomie. Le groupe motopropulseur électrique délivre une puissance totale de 380 ch.

Utilisation de panneaux solaires

Un aspect révolutionnaire du Terren est sans aucun doute la mise en œuvre de panneaux solaires, une approche durable pour garantir l’énergie du véhicule dans des endroits reculés comme Ojos del Salado. Environ 8 mètres carrés de panneaux solaires ont été installés sur le toit du véhicule. Pendant la saison estivale, la zone photovoltaïque a été étendue à plus de 28 mètres carrés grâce à l’utilisation de panneaux mobiles, assurant ainsi l’énergie nécessaire à l’autonomie du véhicule. Les experts à l’origine de ce projet affirment que cinq années d’énergie solaire accumulée suffiraient à garantir environ 150 km d’autonomie.

Un voyage par étapes

La traversée du Terren s’est déroulée depuis les rives salées du lac Maricunga, à une altitude de départ de 3 400 mètres, pour ensuite remonter progressivement le long des pentes du volcan. En dépassant le seuil significatif des 6 000 mètres, le véhicule a démontré que la mobilité électrique, utilisant uniquement l’énergie solaire, pouvait faire face avec succès à des conditions extrêmes d’altitude et d’isolement géographique.

Le record établi par Terren de Gebrüder Weiss représente une étape importante dans l’évolution de la mobilité électrique et montre la résilience de cette technologie dans des scénarios extrêmes. L’entreprise souligne comment la propulsion électrique ouvre de nouvelles frontières dans le secteur automobile, repoussant les limites de la mobilité vers des horizons autrefois considérés comme inaccessibles.