Charles Leclerc exprime des inquiétudes concernant la SF-23 de Ferrari après son podium au Mexique

Charles Leclerc exprime des inquiétudes concernant la SF-23 de Ferrari après son podium au Mexique
Charles Leclerc (foto ANSA)

Ferrari a obtenu un résultat remarquable au Mexique, avec Charles Leclerc montant sur la troisième marche du podium, mais des inquiétudes subsistent concernant la SF-23 de l’écurie. Le pilote monégasque a récemment fait part à l’équipe italienne d’une problématique spécifique compromettant ses performances.

Charles Leclerc, Des Performances en Dents de Scie: La SF-23 Questionnée

Au cours des dernières courses, Ferrari avait montré des performances en dents de scie, mais au Mexique, à la fois Leclerc et son coéquipier, Carlos Sainz, ont fait un bon travail. Cependant, Leclerc a de nouveau exprimé ses inquiétudes concernant la SF-23, mettant en évidence le problème principal : la fenêtre d’utilisation extrêmement limitée de la voiture.

Qualifications Bizarres: Signes de Problèmes

Au cours du week-end mexicain, des signes d’une voiture problématique sont apparus dès le samedi. Lors des qualifications, il semblait que les pilotes Ferrari ne pouvaient pas rivaliser pour la pole position jusqu’au Q2. Mais lors du premier tour du Q3, la SF-23 a trouvé les conditions de piste idéales, permettant à Leclerc et Sainz de prendre la première ligne. Cependant, lors de la deuxième tentative, aucun des deux n’a réussi à améliorer son temps, créant de la confusion parmi les pilotes.

Course Inconstante: Les Problèmes Persistent

Également en course, la situation était similaire. Lors du premier relais avec les pneus médiums, la SF-23 semblait compétitive. Cependant, après le changement vers les pneus durs, la voiture a progressivement perdu du terrain par rapport au début de la course.

Déclarations de Charles Leclerc: Appels à l’Amélioration

Après avoir terminé la course à la troisième place, Leclerc a directement abordé les problèmes de sa voiture : « Je pense que cette course a une fois de plus confirmé les faiblesses de notre voiture. C’est une voiture qui vit de hauts et de bas », a-t-il déclaré. « Chaque fois que nous sortons de la fenêtre optimale de la voiture, nous perdons trop de temps. C’est exactement ce qui s’est passé avec le pneu dur. »

Leclerc a également noté un changement dans le comportement de la SF-23 lors du deuxième relais de la course : « Après le drapeau rouge, les pneus se sont refroidis, et lorsque nous sommes revenus en piste, le ressenti n’était plus le même. C’est un peu dommage car avant l’interruption, la voiture se comportait très bien. »

Orientés vers l’Avenir: Travail en Cours

Malgré les défis actuels, Leclerc et Ferrari travaillent à trouver des solutions pour améliorer les performances de la SF-23 à l’avenir. Cependant, le pilote a souligné que les options à court terme sont limitées.

L’écurie italienne travaille déjà sur l’affinage de la SF-23 en vue du Grand Prix du Brésil, en mettant particulièrement l’accent sur la voiture de 2024, qui présentera des modifications significatives par rapport au modèle actuel, comme l’a confirmé le Directeur d’équipe Frédéric Vasseur.

En conclusion, Ferrari fait face à des défis importants avec la SF-23, malgré le récent podium de Charles Leclerc au Mexique. Le pilote monégasque a soulevé des inquiétudes concernant les performances en dents de scie de la voiture et la fenêtre d’utilisation limitée. L’écurie travaille d’arrache-pied pour affiner la SF-23 et se préparer pour l’avenir, en mettant également l’accent sur le modèle de 2024, qui promet des nouveautés importantes. Le chemin vers l’amélioration est encore long, mais la détermination de Leclerc et de Ferrari est incontestable.